Press "Enter" to skip to content

Un plaidoyer pour la liberté

Une contribution de la part d’un de nos membres donateurs dans le contexte d’un échange de mails sur un soutien à notre organisation.

Note du rédacteur

Nous avons été si touchés par les lignes de ce citoyen éveillé que nous l’avons demandé s’il était d’accord que nous les publiions sur notre site. Il n’était pas seulement ravi de nous offrir sa contribution, il le fait aussi en son nom propre. Il estime “le fait d’assumer pleinement mes paroles, en privé comme en public, comme étant un très bon exercice (mental)”. Quel plaisir de découvrir, dans notre entourage, des gens qui utilisent non seulement leur liberté d’opinion, mais qui sont aussi dotés du courage civique de profiter de leur liberté d’expression.

Merci, Tom Kieffer, pour votre texte formidable.


Convaincre plus de personnes … j’y ai pensé toute la semaine.

Dans mon entreprise, depuis plusieurs années, je passe le message que la force ne vaut rien contre la conviction, et qu’au lieu d’essayer de forcer les gens, il faut les convaincre.

Forcer est lamentable en fait. Il faut tout le temps contrôler que les mesures forcées soient respectées. Tout le monde travaille à contrecoeur. Pourquoi? Pour mettre en place une idée reçue. Les idées fortes se mettent en place par leurs arguments intrinsèques et n’ont pas besoin d’être forcées.

“Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu.”

Victor Hugo

Comment convaincre plus de personnes … il faudrait déjà que ces personnes soient prêtes à s’investir pour rechercher des vraies informations, à la source ou à des sources vraiment indépendantes. Comment convaincre, si par simple menace diffuse de ne pas pouvoir partir en vacances, la plupart des personnes sont prêtes à abandonner leurs “convictions” sans hésiter? Il semble que l’idée la plus forte qui ait jamais existé dans l’être humain, l’idee de liberté, ne soit plus un critère. L’idée pour laquelle tellement de gens ont combattu, nous (en tant que société) la vendons volontairement aux opérateurs de grandes bases de données, que ce soit l’Etat, Google ou Amazon. Le confort semble être l’unique critère au-dessus de tout autre chose, que ce soit droits fondamentaux, santé, environnement ou autre chose. 

Nous avons des intérêts négatifs et payons pour épargner. La nourriture standardisée que nous produisons est devenue autant poison qu’elle était médecine au temps d’Hippocrate. L’espérance de vie augmente, mais les allergies, maladies auto-immunitaires et maladies rares prolifèrent dès le plus jeune âge.

Au lieu d’un système immunitaire nous utilisons un masque. Il n’est pas étonnant que sacrifier la société au profit de la soit-disant santé de l’individu s’appelle aujourd’hui solidarité. Je suis persuadé que George Orwell ne nous aurait pas pu imaginer.

Convaincre, on ne pourra le faire qu’en donnant un exemple différent, avec des résultats meilleurs. Et pour cela, j’espère en première instance que ceux qui n’avalent pas tout ce qu’on leur présente,  et pour lesquels la vérité prime sur le confort, puissent se réunir et en tirer des forces et de l’inspiration. Car c’est ce dont on a le plus besoin pour donner un exemple différent.  


Cordialement

Tom

Ce texte nous a été transmis en langue française et nous avons utilisé deepl pour la traduction vers l’allemand et l’anglais. Sur la page luxembourgeoise nous avons publié l’original français.